Championnats d'Europe 2023 - finales

Après les exercices tactiques, quelques positions issues de finales intéressantes :)

"Échauffement" (en fait pas si simple)

On est au 37eme coup de la partie opposant Tomas Kraus (2486) à Aleksander Hnydiuk (2364) et les blancs viennent de jouer 37.Rc4. Comment continuez-vous ? Info temporelle pour se mettre en condition : vous êtes en zeitnot et jouez avec l'incrément de 30 secondes uniquement (1min37 à la pendule).

Première observation : la tour blanche est immobilisée. La seule façon de l'utiliser serait de l'échanger pour F+P en espérant que la finale de pions résultante soit à l'avantage des blancs (ou au moins ne perde pas). Les noirs doivent donc se tenir prêts à cette éventualité, tout en se frayant un chemin vers les pions blancs. Le fou noir ne pouvant pas bouger non plus sous peine de délivrer la tour, seul les rois participent activement au duel. Duel que les noirs peuvent gagner grâce au trio statique en b2 c2 b3.

37...Rd6 38.Rd4 Re6 39.Re3 Re5 40.h3 (sur un coup de roi, le monarque adverse se faufile via d4 ou f4) 40...Rd6 41.Rd4 Re6 42.Re3 Re5 43.h4 Rd6 44.Rd4 Re6 45.Re3 Re5 -/+. Si 39.e5 alors 39...Rf5 40.Rd5 Rxg5 41.Re6 Rf4 gagne facilement : les noirs obtiennent un pion passé à l'aile roi. 42.Rxe7 Rxe5 -/+.
On voit l'utilité du fou + tour + pion b3 dans d'autres lignes : par exemple 39.Rc5 Re5 40.Rb6 Rxe4 41.Rxa6 Rd4 42.Rb6 Rc3 43.a6 Rxb2 44.a7 Fe4 ...juste à temps ! Et, les variantes ci-dessus gagnent car le fou c2 contrôle d3 et e4. Enfin, 38.Txb3 Fxb3+ 39.Rxb3 Re5 40.Rc4 Rxe4 41.Rc5 Rf4 est sans espoir.

Analyse d'une fin de partie à rebondissements

Dernière ronde du tournoi, partie entre Namig Guliyev (2528) et Dmitrij Kollars (2618). Les joueurs sont fatigués et on observe d'instructives erreurs inhabituelles à ce niveau.

Position après 47...Tg2+ 48.Rh1 Tg3+ 49 Rh2 Tg2+ 50 Rh1. Il faut maintenant choisir entre achever la répétition des coups (Tg3+ puis Tg2+ =) ou autre chose. Que faites-vous ?

Il fallait répéter les coups. Dans la partie les noirs optent pour l'intéressant 50...e3.

Position après 50...e3. Vous avez les blancs cette fois, comment réagir ?

Le coup naturel 51.Tb8+ force 51...Cd8 (51...Re7 52.Te8#), et après 52.Txd8+ le roi doit choisir entre les cases e7 et f7. 52...Re7 53.Te8+ suivi de 54.Txe3 perd car la tour blanche est à l'abri (important !) et il n'y a plus de répétition de coups : 54...Tg3+ 55.Txf3 +/-. Donc 52...Rf7. Maintenant le plus simple est 53.Fb3+ Re7 (53...Rg6 54.Tg8+ Rf5 55.Txg2 e2 56.Fc3 +/-) 54.Ff6+ Rxf6 (forcé) 55.Tf8+ Rg6 56.Txf3. Et gain facile ? Non, les noirs ont encore une ressource : 56...e2 57.Rxg2 e1=D 58.Tf4 idée Tc4 puis c6-c7-c8=D +/-. 57.Te3 Txf2 58.c6 Tf1+ 59.Rg2 e1=D 60.Txe1 Txe1 mène à une finale théoriquement nulle (peut-être quelques chances pratiques ?).

Dans la partie cependant, les blancs jouent 51.fxe3.

Position après 51.fxe3 Txb2+ 52.Rg1 Tg2+ 53.Rf1 Txa2 54.Fb3 Tb2 55.Fxf7 Txb6 56.cxb6 Rxf7. Comment évaluez-vous cette finale ?

La finale est très probablement perdante, mais les noirs doivent être très précis. Après le coup normal 57.Rf2 il faut jouer 57...Fc6 : tous les autres coups laissent échapper le gain. Pour comprendre pourquoi, commençons par regarder 57...Fb7 (le coup de la partie). L'idée des blancs est d'accompagner le pion e avec le roi, h7 étant imprenable (le roi noir atteint le carré du pion b6 puis le fou défend h7) ; alors 58.Rg3 Re6 59.Rf4 Rd6 60.e4 Rc6 61.e5 Rxb6 62.e6 Rc7 63.Rf5 Rd8 64.Rf6 Re8 65.h5 (seul coup ! Il faut empêcher ...h5 qui éloignerait trop le roi blanc) 65...Rf8 66.e7+ Re8 forcé pour empêcher la promotion. Ensuite 67.Rg7 Fe4 68.Rf6 =, le roi noir ne pouvant jamais venir en d7 (sinon Rf7 et les blancs gagnent).

...Maintenant imaginons que le fou soit en c6, et donc qu'au 66eme coup les noirs puissent répondre 66...Rg8 : cette fois la finale est perdue, les blancs succombant lentement mais sûrement au zugzwang, Rg7 étant interdit. D'où la solution suite à 57...Fc6 : 58.Rg3 Re6 59.Rf4 Rd6 60.e4 Rc5 61.e5 Rxb6 62.e6 Rc7 63.Rf5 Rd8 64.Rf6 Re8 65.h5 Rf8 66.e7+ Rg8 67.h6 Fd7 68.h4 Fc6 69.Re6 Fe8 70.Rf7 Fd7 71.h5 Fc6 72.Re6 Fe8 73.Rf6 Fd7 -/+.

La partie a pris un autre chemin, la position étant difficile à jouer.

Position après 57.Rf2 Fb7 58.Rg3 Re6 59.Rg4 Rd6 60.Rg5 Fe4 61.Rf4 Fd3 62.e4 Rc6 63.e5 Rxb6 64.Rg5 Rc7 65.Rf6 Rd7 66.h5 Re8.

Trait aux blancs : que jouez-vous ?

Le seul coup annulant est 67.e6, et on le comprend en lisant la solution précédente : il faut jouer e7+ sans permettre la réponse Rg8. Maintenant si 67...Rf8 alors 68.e7+ Re8 69.h6 et nulle comme précédemment (Rg7-f6-e6-f6-g7 etc). Sur 67...Fb5 bien sûr 68.e7 =.

Encore une fois la partie pris un autre chemin...

Position après 67.h4 Rf8 68.h6 68.e6 Fg6 69.Re6. Aux noirs cette fois : à vous :)

L'idée est de forcer le pion e à avancer, après quoi les blancs se retrouvent en zugzwang : 69...Fe8 70.Rf6 Fd7 71.e6 Fe8 72.e7+ Rg8 et gain comme vu précédemment. Alternative : 70.Rd6 Rf7 71.e6+ Rf6 72.e7 Fa4 et les pions tombent.

Dans la partie les noirs ne voient pas ce gain.

Position après 69...Ke8 70.Rf6 Rd7 71.e6+ Rd8 72.e7+ Re8 73.Re6 Fc2 74.Rf6 Fd3 75.Re6 Fc4+ 76.Rf6 Ff7 77.Rg7 Fg6.

Le dernier moment critique : comment poursuivre ?

Cette fois le roi blanc n'a plus accès à la case f7 en réponse à Rd7, donc la nulle ne tient qu'à un fil. 78.Rf6 (seul coup) 78...Rd7 79.h5 (encore le seul coup) 79...Fxh5 80.Rg7 Fg6 81.Rf8 Fh5 82.Rg7 Fg6 83.Rf8 etc : =. Alternative : 78...Fc2 79.Re6 Fd3 80.Rf6 Fg6 81.Re6 =.

Si 78.h5 (le coup de la partie), alors 78...Fb1 79.Rf6 Fc2 80.Re6 (il faut défendre e7) 80...Fd1 81.Rf6 Fxh5 82.Rg7 Fg6 83.Rf6 Rd7 -/+ car le roi blanc n'accède plus à f8.

/ Benjamin